Broadway Tickets

ORIGINE DE L’HISTOIRE

La section Critic's Pick du New York Times vous transporte au cœur de la remarquable histoire véritable de 7 000 personnes rescapées et de la petite ville de Terre-Neuve qui les a accueillies. Au milieu des cultures qui s’entrechoquent et de la panique ambiante, l’inquiétude a laissé place à la confiance, la musique s’est élevée dans la nuit et la gratitude s’est transformée en amitiés éternelles. Ne manquez pas ce spectacle à couper le souffle, acclamé par le magazine Newsweek: « Come From Away fait ce que les comédies musicales font de mieux : nous emporter là d’où on ne voudra plus jamais partir. »

Le 11 septembre, le monde s’est arrêté. Le 12 septembre, leur histoire nous a redonné vie.

« Un phénomène à Broadway et partout ailleurs ! »
Seattle Times

BIENVENUE SUR L’ÎLE DE
TERRE-NEUVE

L’incroyable histoire vécue des « Come-from-Aways »
de Broadway

0

EN SAVOIR PLUS

LA MUSIQUE TERRE-NEUVIENNE

La pièce « Come From Away » présente des chansons originales celtiques et folk rock colorées d’influences des îles Britanniques ainsi que des éléments de musique du monde.

Vous verrez également sur scène un octuor d’instruments aussi uniques que l’histoire qui s’y déroule.

Guitars
Guitares
Pennywhistles
Flûtes irlandaises
Accordians
Accordéons
Bodhrans
Bodhrans
Violines
Violons
Screech-in

LA CÉRÉMONIE DU SCREECH-IN

Une coutume terre-neuvienne veut que pour souhaiter la bienvenue aux gens venus de l’extérieur, on leur fasse embrasser une morue et boire du rhum (du Screech). Quoi de mieux, alors, pour accueillir les « come from aways » ?

Le rituel est habituellement initié par une personne locale et se déroule dans un pub. Les gens de l’extérieur embrassent d’abord une morue, puis on les fait parler dans le patois de la province : « Is ye a Screecher? » (Es-tu un Screecher ?) leur demande-t-on, et on leur apprend à répondre : « Deed I is, me old cock, and long mayyour big jib draw, » ce qui signifie « En effet, mon ami, et que le vent souffle toujours dans tes voiles ! » Enfin, on leur fait boire une gorgée de Screech et on leur remet un certificat de l’ordre royal des Screechers de Terre-Neuve.